Combien coûte un chauffe-eau solaire ?


Les prix d’un


Le chauffage de l’eau sanitaire (CESI) par le soleil ne présente pratiquement que des avantages. En terme d’utilisation déjà, l’installation permet une économie substantielle sur sa note d’électricité (150 € en moyenne par an). Le soleil est de plus une source d’énergie propre par excellence. Renouvelable par nature, la chaleur du soleil est gratuite et inépuisable ! L’installation rejette 0 CO2 dans l’atmosphère ce qui est un bon point pour la planète !

Comment ça marche ?
De nombreux types de chauffe-eau solaires sont sur le marché mais globalement, ils reposent tous sur trois grands éléments de base :

des panneaux solaires thermiques : c’est eux qui convertissent le rayonnement solaire en chaleur utile. En leur sein circule un fluide caloporteur.
un échangeur de chaleur : il peut être avec ou sans pompe et ont pour rôle de transmettre la chaleur captée par les panneaux solaires à l’eau potable de la maison
un réservoir de stockage de l’eau chaude : autrement dit un ballon relié aux installations sanitaires de la maison
A ces trois éléments de base peut s’ajouter éventuellement un système de panneau photovoltaïque pour permettre un fonctionnement autonome même en cas de panne de courant.

Selon les modèles, la circulation du liquide caloporteur peut être variable. Dans la très grande majorité des cas, le système de captage et de le ballon sont dissociés (les capteurs sont dehors, le ballon à l’intérieur). Certains modèles dits monobloc s’installent toutefois entièrement dehors. Outre la circulation du liquide caloporteur, des différences se rencontrent également sur la technique d’appoint. En effet, un chauffe-eau solaire ne fonctionne que lorsque le temps est lumineux. En hiver, lorsque les journées sont grises et la nuit, un système d’appoint doit prendre le relais pour le chauffage de l’eau sanitaire. Selon les modèles, le système d’appoint se compose d’un ballon électrique ou au gaz supplémentaire classiques soit il est intégré dans le ballon solaire (système de résistance électrique, ou hydraulique raccordé à une chaudière classique).

Le coût d’une installation CESI
La surface de panneaux solaires nécessaires pour une installation de chauffe-eau solaire est variable en fonction du climat de la région, mais aussi des besoins en eau chaude de la maison. Les capteurs sont soit plats soit à tubes sous vide. Quelle que soit la technique utilisée, les panneaux peuvent s’installer soit au sol soit sur le toit. Le coût de l’installation dépend principalement du nombre de capteurs installés. Pour une installation classique de 3 à 5 m² de capteurs avec un ballon de 200 à 300 litres (3 à 4 personnes), le coût oscille entre 4000 et 7000 euros TTC, pose comprise. Depuis plusieurs années maintenant, l’Etat français incite les particuliers à investir dans les énergies nouvelles en associant l’installation des matériels à un crédit d’impôt. Pour le CESI, le crédit d’impôt s’élève à 50% du coût du matériel TTC hors frais de pose. L’installation pour bénéficier de l’aide fiscale doit être réalisée au sein d’une résidence principale neuve, ancienne ou encore en construction. Un taux de TVA réduit à 5,5% peut également être obtenu si la maison est achevée depuis plus de deux ans. Selon certaines conditions, d’autres aides peuvent être obtenues et notamment celle de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *